Archives par mot-clé : archipel

Ecosse à vélo : l’archipel des Hybrides Extérieures.

Ca y est, j’ai bouclé la boucle. Je suis revenu à Oban, là où j’étais passé le 13 juillet, il y a un peu plus d’un mois donc pour partir à la découverte du Nord de l’Ecosse. Et vous savez quoi? il fait beau, je crois que c’est la première fois que j’ai un temps estival en Ecosse. Au programme, soleil et pas une miette de vent.

Entretemps, aprés avoir subi une météo vraiment « pourrie » sur l’île de Skye, (au passage je fais un petit coucou aux 2 cyclistes liègoises d’adoption si elles lisent cette article), j’ai traversé les Hébrides extérieures du nord au sud depuis Harris jusqu’à Barra. Je ne suis pas passé par Lewis situé au Nord mais qui , petite particularité écossaise, ne forme avec  Harris qu’une seule et même île. Continuer la lecture de Ecosse à vélo : l’archipel des Hybrides Extérieures.

Les Orcades : un paradis pour les oiseaux … et les amoureux de la nature

L’archipel des Orcades est situé à quelques kilomètres au Nord de l’Ecosse continentale. Ce sont 67 îles dont uniquement 16 sont habitées. 20 000 habitants y résident essentiellement sur l’île principale « Mainland ». Ces îles sont connues pour ses vestiges du Néolithique (3000 av JC) ce qui en fait  un site classé à l’UNESCO et une zone pour touristes en camping-cars ou autobus climatisés.

J’y suis resté 10 jours en tout du 21 au 31 juillet.

J’en ai profité pour faire une petite pause au niveau vélo, n’ayant fait que 200 km pendant ces 10 jours. Continuer la lecture de Les Orcades : un paradis pour les oiseaux … et les amoureux de la nature

Ecosse à vélo : De fort Williams à John O’ Groat par l’Eurovélo 1

Aprés être arrivé à Fort Williams en passant par le joli Loch Leven, j’ai donc rejoint Inverness afin d’emprumter la route Eurovélo n°1 jusqu’à John O’Groat, point de départ pour l’archipel des Orcades.

La région des lochs entre Fort Williams et Inverness était assez jolie et j’en ai profité pour musarder un peu. Continuer la lecture de Ecosse à vélo : De fort Williams à John O’ Groat par l’Eurovélo 1