Le Laos à vélo : Luang Prabang et le Mékong.

1 – Luang Prabang : un patrimoine exceptionnel.

Pour tout bon touriste au Laos, Luang Prabang est une destination privilégiée. Pour tout cyclotourisme, c’est un challenge d’y arriver que ce soit par le nord ou par le sud, compte-tenu de la présence  de montagnes enserrant la ville.

Ruelle dans Luang Prabang
Ruelle dans Luang Prabang

Bâtie sur une péninsule formée par le Mékong et la rivière Nam Khamp, Luang Prabang est une très jolie ville, et malgré les innombrables touristes qu’on côtoie,  il y règne une ambiance agréable.

Au niveau architectural, c’est un mélange de l’architecture traditionnelle laotienne et de l’architecture coloniale française

Inscription en français avec quelques fautes ....
Inscription en français avec quelques fautes ….

 

La présence française est d’ailleurs encore également palpable avec  des inscriptions en français sur les panneaux.

 

 

Au niveau patrimonial, elle est connue  pour ses très nombreux temples bouddhistes.

20 ans de l'inscription de la ville sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
20 ans de l’inscription de la ville sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

La ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. En ce mois de décembre 2015, on fête les 20 ans de cette inscription.

 

 

Le jour de mon départ, j’allais reprendre la route lorsque j’ai découvert une agitation inhabituelle dans la ville. C’est alors que je me suis aperçu qu’il se préparait un défilé folklorique. L’occasion donc de pouvoir apprécier toute la richesse des costumes traditionnelle  de différentes ethnies mais également d’admirer le charme des femmes laotienne.

Il y a 68 ethnies au Laos qui possèdent chacune leur tradition. Elles sont regroupées en 3 groupes

  • Lao Lum ou le peuple des plaines,
  • Lao  Loum ou le peuple des versants,
  • Loa Sung ou le peuple des sommets qui comprend notammant les Hmongs.

Voici quelques photos :

2 – Le Mékong jusqu’à la frontière thaïlandaise.

Comme toute les bonnes choses ont une fin et que mon visa venait à expirer, je repris donc la route ou plutôt le fleuve direction Huay Xai à la frontière avec la Thaïlande.

Les billets pour les slow boats peuvent être achetés dans les guesthouses. Mais les commissions sont élevées, il faut donc mieux acheter le billet sur place. Sans le vélo, cela revient à 220 000 kips (≈24 €) plus une commission pour le vélo de 80 000 kips (≈9 €) à payer sur le bateau). Cela revient malgré tout  assez cher pour un pays comme le Laos. Seule difficulté : trouver le port d’embarquement situé au nord de la ville.

Le voyage se fait en 2 jours avec un arrêt à Pak Beng.

Avis mitigé sur ce voyage. Paysage monotone, le Mékong semble sans vie, peu de faune hormis quelques buffles, il y a quelques villages de pêcheurs, mais on s’ennuie vite. L’arrivée à Huay Xai est une délivrance, Même si un peu de nostalgie m’envahie.

Me voila donc à la fin de ce voyage au Laos, qui restera un souvenir impérissable. Je recommande pour tout ceux qui veulent voyager autrement, avec un tourisme plus sage et respectueux que ce que l’on trouve en Thaïlande. Et pour tout cycliste, à faire absolument.

En tout cas, moi, j’y reviendrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *