Thaïlande à vélo : 1ère partie – le Sud.

Mon voyage dans la péninsule indochinoise commençait  par la remontée vers le nord depuis Krabi jusqu’à Bangkok en longeant la coté Est. Cette itinéraire, est de plus en plus souvent emprunté par des cyclotouristes, même si pour ma part, je n’en ai rencontré très peu. Petit retour donc sur ce voyage qui se révéla effectivement très agréable.

Itinéraire

Mon itinéraire fut donc le suivant : Krabi -> Surat Thani -> Chumphon -> Hua Hin -> Nakhon Pathom.

J’avais décidé d’évité de rentrer à vélo dans Bangkok, réputé difficile. J’ai donc bifurqué vers l’Est et pris le train à Nakhon Pthom situé à 60 km de Bangkok.

Cet itinéraire est longé par la Route n°41 puis par la Route n°4 à partir de Chumphon, 2 grosses artères  empruntés par de nombreux camions et picks-up. J’ai presque toujours réussi à l’éviter, en passant par des petites routes peu circulées, voire parfois par des pistes traversant des plantations de palmes à l’huile ou de cocotiers.

Traversée de Hua Hin par la route n° 4 : gros embouteillage en ce vendredi midi.

Au niveau du relief, rien à signalé de ce coté là, c’est tout plat. Les seuls véritables difficultés que l’on peut rencontrer est la chaleur, suffocante.

Section n° 1 : Krabi – Surat Thani.

Cette première section a donc consisté à rejoindre la côte Est. Itinéraire agréable longeant le Khao Phanombencha National Park et ses massifs de granit.

Petite visite en passant au temple « What Tham Sua »

Wat Tham Sua : jeume moine priant devant une statut du Bouddha.

Seul point noir de l’itinéraire : l’entrée un peu compliqué dans Surat Thani par une grosse route urbaine.

Section n° 2 : Surat Thani – Chumphon.

La section la plus agréable. Aucun touriste puisqu’ils sont tous partis vers les îles. De grandes plages de sables fins et des rencontres faites au hasard.

Secteur à voir : le sud de Chumphon vers le  Mu Ko Chumphon National Park.

Visite d’une grotte à proximité de Chumphong
Visite d’une grotte à proximité de Chumphong : présence d’un Bouddha couché.
Jolie petite route pour cyclistes au sud de Chumphong

Section 3 : Chumphong – Hua Hin

Jusqu’à Hua Hin, la route reste agréable. On longe toujours de jolies plages avec quelques stations balnéaires peu fréquentées. Il est presque toujours possible de passer par des petites pistes en terre qui longent la voie ferrée,

Avoir la jolie ville de Prachuap Khiri Khan, capitale de la province du même nom.

Une jolie plage le long de la côte avant Bang Boet Bay
Des pêcheurs de camarons au détour d’une piste

151019Thaïlande01

151021Thaïlande01
Baie de Prachuap Khiri Khan

151021Thaïlande02

Section 4 : Hua Hin – Nakhon Pathom.

A partir de Hua Hin, la route devient désagréable et notamment la traversée de l’agglomération de Hua Hin, grosse bourgade moderne. Impossible alors de trouver un itinéraire bis et j’ai donc pris la route n° 4 surchargée sur environ 30 km, jusqu’à Cha’am.

Traversée de Hua Hin par la route n° 4 : gros embouteillage en ce vendredi midi.

Cha’am où je me suis arrêté est une station balnéaire fréquentée par les habitants de la capitale, il y règne en permanence une agitation frénétique. dès tôt  le matin  les plages sont prises d’assauts jusqu’ tard le soir. Déroutant.

Le front de mer de Cha’am

Puis la remontée jusqu’à Samut Songkram est sans intérêt. On y traverse des marais salants. Le paysage devient un peu plus joli lorsqu’on bifurque vers Nakhon Pathom avec beaucoup de petits canaux et de nombreux vergers  et les premières rizières.

151026Thaïlande01
Petit canal entre Samut Songhram et Nakhon Pathom
A Nakhom Pathom, ne manquer pas le Phra Pathom Chedi, le plus grand chedi de Thaïlande.

En conclusion, itinéraire très agréable, avec souvent des petites routes peu circulées. C’est aussi et surtout l’occasion de sortir des secteurs touristiques et de voir une Thaïlande différente de ce qu’on peut voir dans les îles ou à Bangkok.

5 réflexions sur « Thaïlande à vélo : 1ère partie – le Sud. »

  1. Bonjour Bruno
    Tu t’es découvert une nouvelle vocation: guide touristique. Tu pourrais aussi ajouter qq notions culinaires, cela pourrait certainement être surprenant …. ou encore nous présentez la visite guidée d’un marché. Prends soin de toi et pas de folie lors de tes plongées. A 30 mètres ça commence a taper.
    A bientôt. Irene

    1. Bonjour Irène. Merci pour tes messages. J’espère que tout va bien pour toi. Donnes moi de tes nouvelles par messagerie, et je te promets de te faire un petit reportage sur la Thailande coté cuisine et marché. Mais le vélo me prend beaucoup de temps.

      Bisous. Bruno

  2. Bonjour Bruno,
    finalement dans ces temps troublés, tu as choisi le meilleur moyen de te tenir hors du temps médiatique et tu as bien raison.
    Je suis épaté par la beauté des paysages.
    Pleut-il beaucoup ?
    Comment se passe le couchage ?

    A+
    Luc

    1. Salut Luc,

      Effectivement, on est plus en sécurité ici qu’à Paris. Je suis qu’en même les infos grâce à internet, mais cela me paraît bien loin. Pour le couchage, pas de soucis, on trouve des guesthouses sans trop de difficultés et vraiment pas chères. Entre 3 € et 20€ avec une moyenne de 7-8 €. La nourriture est également pas chère, entre 2 et 3 € pour une double ration de cycliste. Au niveau météo, pas une journée de pluie, quant il pleut c’est la nuit uniquement. Actuellement, je suis dans le nord du Laos, et c’est vraiment génial. Tu traverses des petits villages et tu as tout le monde qui te dis bonjour en passant. Tous les enfants te font des signes et veulent parfois te taper dans la main.

      Et toi, as tu quelque chose qui se dessine bientôt, hormis le grand Paris avec Jean? Irène m’a dit également que le caractère de Nicolas était de pire en pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *